Pour faciliter les campagnes de vaccination, l’ICANN lance le .covid !

Quelle sera l'utilisation de cette extension ?

Poisson d’avril 🐟
Certes le .covid ne fera pas son entrée sur le marché, mais il y a suffisamment d’extensions disponibles à l’enregistrement (et plus de 1000 chez votre registrar préféré) !

✔ Rendez-vous sur notre site : https://www.netim.fr/nom-domaine/recherche-categorie.html

Pour faire face à l’avancée du coronavirus, le monde des noms de domaine met la main à la pate et notamment l’ICANN. Avec le lancement de l’extension .covid cette instance de gestion propose de créer un espace digital privilégié pour les plans internationaux de vaccinations, communication et projections des évolutions pandémiques.

 

La solution numérique proposée par l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers)

« Nous avons voulu créer un espace digital permettant surtout de faciliter la prise de rendez-vous auprès des professionnels de vaccination. Au regard de la lenteur avec laquelle certains pays déploient leurs campagnes de vaccination, un coup de pouce numérique ne serait pas de trop ! » nous explique un proche de l’ICANN. Lorsque nous lui demandons si le réel problème ne viendrait pas des délais de livraison de doses notre interlocuteur s’esclaffe :  « Oui oui c’est bien ce qu’on voudrait nous faire croire, mais finalement le problème c’est que la tranche d’âge prioritaire à la vaccination ne sait pas se servir des outils numériques. D’où les retards : des rendez-vous mal compris, non honorés ou encore pire des hospitalisations… c’est un vrai casse-tête ».

Une classe politique mitigée face à l’utilisation du .covid

Une initiative saluée par les dirigeants français pour qui l’association des problématiques sanitaires et numériques est fondamentalement indispensable.  « Personnellement je suis un grand utilisateur de Doctolib, bien plus pratique pour trouver un spécialiste et prendre rendez-vous » nous expliquait le ministre de la santé  « Si la campagne de vaccination se faisait aussi facilement, nous pourrions enfin respirer … mais toujours maqués !! (rires) ».

Des espoirs qui ne sont pas partagés par l’ensemble de la classe politique comme nous confiait le porte-parole du gouvernement : « Evidemment l’opposition va crier au scandale, à l’inaction du gouvernement et déverser son mécontentement aux médias. Mais ces considérations politiques n’intéressent pas nos concitoyens, ils veulent des solutions, de la solidarité entre les classes politiques. Les membres de l’opposition pourraient participer à l’effort collectif en aidant à connecter l’ensemble de la population française au réseau internet. Par des partages de connexions par exemple ! “. 

 

Des mesures à venir !

La réaction ne se fit pas attendre, et Monsieur le Président annonçait au travers d’un communiqué réunir un conseil des ministres exceptionnel devant statuer sur le cadre légal dans lequel l’extension .covid serait utilisée. Des évolutions à surveiller, pour un gouvernement de plus en plus mis sous pression et à qui des résultats sont demandés dans les semaines à venir.

Bouton retour en haut de la page